Gaël Clariana photographie toujours, encore et encore, sans cesse de manière compulsive / par besoin / par amour assurément, car il aime, il aime ce qu'il photographie. Toucher par le désir, la sensualité de l'acte / proche de son sujet, 

il ne se lasse jamais. Son travail l'a amené sur le territoire du Pas-de-Calais afin d'en poursuivre ses recherches photographiques sur ces nouveaux espaces qu’on nomme périurbains / zones pavillonnaires / villages prolongés. Travail initié par l'espace 36 de St-Omer dans le cadre de ses résidences annuelles, pour l'année 2013 Benoit Warzée le directeur en a confié l'espoir à Gaël Clariana.

 Habiter le paysage est apparu pour Gaël Clariana comme une évidence de titre pour son ensemble de photographies couleur de petit format, car Gaël Clariana aime la couleur, par petite touche, réalisé avec un appareil 24X36, cet ensemble composé de 24 photographies, comme autant d'images d'une pellicule oldschool, n'est pas dû au hasard, une fois encore Gaël Clariana nous montre qu'il maîtrise son sujet et le sujet / la photographie. Ces photographies prises sur une durée plutôt courte avec des va-et-vient entre Amiens où il vit et travaille et le Pas-de-Calais, le territoire photographique du sujet. Ici naissent des histoires comme naît une photographie, (une lutte, un échange, une souffrance) un jeu entre elles s’installe, elles se répondent comme un écho effleurant les pentes d’une montagne enneigée. Ces nouveaux espaces nourrissent un espoir d’une vie meilleure, un bout de quelque chose qui nous appartienne / se dire que c’est à nous / mais est-ce vraiment là l’enjeu du travail photographique de Gaël Clariana qui ne fait pas étude sociologique de son travail ? photographe convaincu, il pose des questions, se pose des questions sur le monde qui l’entoure, les maisons / les matériaux / la disposition des maisons / le gazon / la voiture / etc 

La série s’ouvre sur un barbecue, comme un levé de rideau, c’est le début de tous les possibles…

Habiter le paysage

photographies d'une résidence à l'espace 36
de Saint-Omer

2013